lundi 9 avril 2007

Des contestations sur le nom Biju Duval

Le nom de famille Biju-Duval a évolué au cours du temps. D'une année sur l'autre, dans les papiers d'archives, il peut prendre une forme ou l'autre, comme les extraits d'actes publiés ici le montrent. On peut cependant dégager des phases :

-Avant 1728, la forme Biju initiale l'emporte : à St Crepin aux Bois (Oise) au 17e siècle, Charles Biju ne porte pas de surnom supplémentaire, alors que les registres le désignent à plusieurs reprises comme parrain ou témoin à partir de 1681. Il en est de même à son décès le 15 mai 1690 à St Crepin aux Bois.
Première mention du nom Biju relevée, du 2 décembre 1681, lors du baptême d'Anne Fatoux de laquelle Charles est parrain, à St Crepin aux Bois (Oise).


-Claude Biju dit Duval, soldat d'élite, garde du gouverneur du Dauphiné, porte une première fois ce nom en 1728 à la naissance de sa fille Marie (alias Marie-Victoire). Son fils, officier de l'armée ajoute encore la particule d'Algrès après 1745 (nom venu de sa grand-mère), alors qu'il faut de plus en plus être noble pour devenir officier dans l'armée française. D'où viennent ces surnoms ? A l'époque, pour désigner l'appartenance à un corps tel qu'un régiment, on attribuait des noms spécifiques à ses membres, comme par exemple le nom d'une fleur ("la violette"), d'une vertu ("jolicoeur") ou d'une particularité physique ("le boiteux"), des noms commençant par la même lettre (par exemple "D") ou l'origine géographique ("le Breton, le Normand"). Ici, l'origine géographique (la vallée de l'Aisne ?) a sans doute prévalue pour Claude Biju dit Duval. Il existe au Canada de nombreux descendants de soldats qui portent encore des surnoms. Le surnom Duval existe pour plusieurs autre noms de famille, comme "Legris Duval" (confesseur de Louis XVI), Bigot dit Duval, Basset dit Duval ; Blouin Duval, Jobbé Duval, etc....
-Dans les années 1740, Claude Biju se fait appeler "Claude Duval" et signe ainsi, comme du reste sa fille "Marie Victoire Duval", née pourtant Biju dit Duval en 1728, qui signe "m. Duval".
-Dans les années 1780-91, plusieurs actes appellent encore les Biju dit Duval, "Duval" : le surnom l'emporte sur le nom. Pierre Philippe Biju Duval d'Algrès se fait aussi appeler Duval d'Algrès.
-La Révolution conduit cependant Casimir Antoine Biju dit Duval à ne plus signer que "Biju" au lieu de "Bijuduval" comme auparavant(1793-95). Son frère signe "Bijuduval jeune".
-à l'époque impériale, Casimir-Antoine et son fils Edouard étant devenu fonctionnaires, leur nom est celui de l'état-civil : Biju (Edouard était né en 1794... et alors son père n'utilisait plus le "Duval") ; cependant les actes officiels les désignent sous la forme "Biju, dit Biju-Duval".
-Quand Edouard Biju-Duval se marie en 1852, il s'appelle une dernière fois Biju dit Duval : ensuite, c'est la forme Biju-Duval (avec ou sans trait d'union) qui prévaut, jusqu'à nos jours.


LES HESITATIONS DES OFFICIERS DE L'ETAT CIVIL :








Voici les 4 exemples trouvés qui montrent que les officiers d'état civil ne savaient où donner de la tête dans cette évolution du nom de famille, variant au fur et à mesure, avec des retours en arrière liés aux circonstances politiques. En 1787, alors que cela fait longtemps que le surnom "dit Duval" est porté, le transcripteur de l'acte nomme Casimir "Biju", et précisant "dit Duval non porté dans l'extrait de baptême". De la rigueur commencerait sans doute à apparaître...


En 1811, c'est plus compliqué car Pierre Biju a changé à la fois de prénom et de nom : si "Pierre Philippe" est son prénom stable, son nom change de "Biju d'Algres" à "Duval d'Algres", et en 1811, sa fille entend tout porter à la fois : "Biju Duval d'Algreis". L'acte de repréciser les choses, mais se trompe à nouveau en disant "Pierre Philippe Biju Duval ses véritables prénom et nom", en oubliant derechef de préciser "D'Algreis"....
En 1835, Casimir Antoine doit préciser : « C’est par erreur si en l’acte de naissance de l’époux, on n’a pas donné au père de l’époux le surnom de Duval », surnom qu'il porte maintenant depuis longtemps et de manière intégrée à son nom. En 1835, la monarchie est revenue, il est de nouveau de bon ton de porter un nom long, mais les officiers d'état civils sont désormais rigoureux et essaient de mettre de l'ordre...

En 1852, date où apparait pour l'avant-dernière fois le "dit", il s'agit d'identifier le père du marié, Casimir Antoine Biju dit Duval", nommé ailleurs"Antoine Casimir Biju Duval". Avec la mort d'Edouard Biju dit Duval en 1865, l'état-civil tourne la page du surnom et intègre celui-ci au nom d'origine de la famille : Biju qui devient ensuite "Biju-Duval" invariablement.


Aucun commentaire: